Archéogénétique, paléogénétique… Une question de sémantique ou de point de vue ?

Pour commencer… soyons clairs : les propos que je tiens ici (dans ce post) n’engagent que moi et ma vision de la discipline.

Vous avez sans doute remarqué que dans la description de ce blog je parle d’archéogénétique mais que dans le précédent post j’ai utilisé les termes paleogénétique et paleogénomique.
D’ailleurs, on peut aussi tout à fait parler d’archéogénomique – bah oui, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ! [Mais… si vous avez tout lu (et retenu haha), vous savez que la différence entre génétique et génomique (au moins dans mon discours) est liée à l’approche méthodologique (☞ qui fera l’objet d’un post !)].

Pour simplifier le propos, je vais parler aujourd’hui de paleogénétique et d’archéogénétique.

Comme mentionné dans le premier article (☞ ici), la paleogénétique est une discipline récente (moins de 40 ans depuis la première publication) qui a nécessité la mise en place d’une méthodologie propre, comme par exemple la capacité à extraire de l’ADN des tissus minéralisés.
Mais pas uniquement !
Il a aussi fallu mettre au point des méthodes d’analyses statistiques adaptées à nos données (des données fragmentaires, chimiquement altérées… bref, en gros nos données ressemblent un peu à un gruyère 🧀 !).
En fait, dans cette discipline, tout était nouveau ! De l’obtention des données jusqu’à l’analyse…
Et comme dans toute discipline, les outils évoluent, les techniques s’affinent…
Bref, rien n’est gravé dans la roche (t’as la référence ?! 🎵).

Je sens que vous vous demandez où je veux en venir… Bah juste ici ☟! C’est parfait, on y est.

On peut donc, en ce sens, considérer la paleogénétique comme une discipline à part entière. Il y a des gens qui perfectionnent les protocoles pour extraire l’ADN et pour le sequencer… d’autres qui sont des geeks qui vont developper des outils statistiques, bio-informatiques pour les analyses…

Bon, et donc, l’archéogénétique dans tout ça ?

Vous aurez bien noté la contraction des mots archéologie et génétique. Parce que bon, la paleogénétique bosse sur quoi comme type de matos ?! Du matos archéologique. Bingo !

Et donc c’est là qu’intervient l’archéogénéticien : quelqu’un qui va utiliser la paleogénétique afin de répondre à une (ou des) question(s) archéologique(s).

Et donc, pour moi, qui me considère comme archéogénéticienne, la paleogénétique est une boîte à outils au service de l’archéologie (au même titre que les datations, les isotopes…).

Pour résumer (et encore une fois ça n’engage que moi), la paleogénétique est une discipline (avec ses développements propres) dont les outils sont utilisés par les archéogénéticiens avec l’objectif de répondre à une question archéologique.

En gros : tu peux developper des outils pour la paleogénétique sans être au fait des contextes archéologiques… et tu peux aussi utiliser ces outils dans un contexte particulier, sans pour autant être capable de developper ces outils.

‼️Attention nuance ! Il est primordial de comprendre à quoi servent
et comment fonctionnent les outils… ‼️

On sait tous se servir d’un couteau et dans quelles conditions l’utiliser. On sait, en fonction du contexte, s’il vaut mieux utiliser un couteau à viande ou à poisson. Pour autant on est pas tous capables de fabriquer le couteau. Tu vois où je veux en venir ?

Donc à l’avenir, cher lecteur, si tu decides de continuer ce voyage, sache que je parlerai de paléo-*quelque chose* quand je te présenterai les méthodes et d’archeo-*quelque chose* lorsque j’aborderai l’utilisation de la paléo-*truc* dans un contexte spécifique !

PS : je n’ai pas inventé le terme “archéogénétique“… c’est un terme que l’on doit à C. Renfrew en 2001, qui le mentionne dans un article intitulé ‘From molecular genetics to archaeogenetics‘ ainsi que dans un livre (co-édité par Colin Renfrew et Katie Boyle) ‘Archaeogenetics: DNA and the Population Prehistory of Europe’ (Cambridge: McDonald Institute for Archaeological Research, 2000. Pp. 342).

Advertisement

One thought on “Archéogénétique, paléogénétique… Une question de sémantique ou de point de vue ?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s